RELAXES - VIOLENCES

Découvrez quelques-uns des jugements de relaxe obtenus par Maître Knafou, avocat pénaliste à Paris, dans des affaires de violences.  

Jugé par le Tribunal Correctionnel de Bobigny pour avoir porté une gifle à sa femme, il encourait jusqu'à 3 années d'emprisonnement pour violences conjugales. Maître Knafou, avocat spécialisé en droit pénal à Paris, a obtenu sa relaxe après avoir démontré son innocence.

Jugé par le Tribunal Correctionnel de Paris pour avoir poussé sa femme à terre, il encourait jusqu'à 3 années d'emprisonnement pour violences conjugales. Maître Knafou, avocat spécialisé en droit pénal à Paris, a obtenu sa relaxe au bénéfice du doute.

Jugé en comparution immédiate par le Tribunal Correctionnel de Paris pour avoir violenté sa femme de façon habituelle pendant deux années lui occasionnant un préjudice aggravé, il encourait 10 années d'emprisonnement. Maître Knafou, avocat pénaliste, a obtenu sa relaxe après avoir soulevé l'existence d'un vice de procédure. 

Jugé par le Tribunal Correctionnel de Créteil pour avoir violenté sa femme en présence de leur enfant mineur et alors qu'il avait consommé de l'alcool, il risquait jusqu'à 5 ans d'emprisonnement. Maître Knafou, avocat spécialiste du droit pénal, a obtenu sa relaxe. 

Jugé par le Tribunal Correctionnel de Créteil pour des faits de violences conjugales, il encourait jusqu'à 3 années d'emprisonnement. Maître Knafou, avocat spécialisé en droit pénal à Paris, a obtenu sa relaxe après avoir démontré son innocence.

Jugé devant le Tribunal Correctionnel de Paris pour avoir notamment commis des violences avec un sabre lors d'une rixe, il risquait 3 années d'emprisonnement. Après avoir soulevé un vice de procédure, Maître Knafou, avocat spécialiste du droit pénal, a obtenu sa relaxe. 

Jugé devant le Tribunal Correctionnel de Bobigny pour avoir jeté des pavés sur des policiers tout en les menaçant verbalement, il encourait une peine de 3 ans d'emprisonnement. Maître Knafou, avocat spécialiste du droit pénal, a obtenu sa relaxe au bénéfice du doute. 

Jugé devant le Tribunal Correctionnel de Pontoise pour avoir commis des violences en réunion lors d'une rixe, il risquait jusqu'à 3 années d'emprisonnement. Maître Knafou, avocat spécialiste du droit pénal, a obtenu sa relaxe après avoir prouvé son innocence. 

Jugé devant le Tribunal de Police de Créteil pour avoir poussé sa belle fille au sol, il encourait une peine d'amende. Maître Knafou, avocat spécialisé en droit pénal, a obtenu sa relaxe après avoir mis en avant l'absence de preuve ainsi que les incohérences du récit de la plaignante. 

Jugé en comparution immédiate devant le Tribunal Correctionnel de Bobigny pour avoir commis des faits de séquestration en récidive, il encourait 10 années d'emprisonnement. Maître Knafou, avocat spécialisé en droit pénal à Paris, a démontré son innocence et a ainsi obtenu sa relaxe. L'affaire a été relayée dans la presse.

Quelques jours après le meurtre de Samuel Patty, il entre dans une école et agresse verbalement un enseignant. Jugé en appel devant la Cour d'Appel de Versailles, il risquait un an d'emprisonnement. Maître Knafou, avocat spécialisé en droit pénal, a obtenu sa relaxe en démontrant l'absence d'intention délictueuse. 

Condamné à 5 années d'emprisonnement en première instance pour le braquage d'un fourgon de cigarettes, il fait appel de sa condamnation et mandate Maître Knafou pour sa défense. Maître Knafou, avocat pénaliste, a obtenu sa relaxe devant la Cour d'Appel de Versailles. Il a immédiatement été remis en liberté.